Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association "1846"

Association "1846"

La fortification du XIXe siècle : connaître et partager

Tube lance-torpilles du Mengant

© Géoportail
© Géoportail

© Géoportail

Dans un précédent article, nous évoquions l'emploi des proto-mines sous-marines (ou "torpilles") dans la défense du goulet de Brest. Une seule ligne de ces engins a pu être prévue dans la passe sud mais rien dans la passe nord beaucoup plus profonde. Dès les années 1870 il est envisagé d'y remplacer les torpilles de fond inopérantes par des batteries lance-torpilles ("automobiles", nos torpilles actuelles) installées à terre.

Afin d'étudier la faisabilité de la chose, est décidée la construction d'un tube lance-torpilles provisoire à partir duquel seraient effectués les essais. L'installation en question est construite en 1873-1874 à l'est de l'anse du Mengant, en face de l'ancienne batterie basse. Elle est très simple : un tube de lancement en fer enchâssé dans une cale en maçonnerie plongeant sous la mer, surmonté d'une cabane pour abriter les instruments.

Vue générale du tube à essais de torpilles du Mengant

Vue générale du tube à essais de torpilles du Mengant

Les torpilles testées sont du type Whitehead tout juste adoptées par la marine française. Il s'agit des premières vraies torpilles au sens actuel du terme, inventées au milieu des années 1860 par un officier de marine autrichien et perfectionnées par un ingénieur britannique au service de l'Autriche-Hongrie, Robert Whitehead.

Malheureusement pour le patrimoine fortifié de la région brestoise – il existe au moins un projet de vraie batterie lance-torpille creusée sous la plate-forme du fort du Mengant –, les tests ne sont pas concluants. Les performances encore limitées des premières torpilles automobiles ne leur permettent pas d'affronter la houle et les forts courants du goulet.

Vue de la plate-forme de tir et de l'extrémité supérieure du tube

Vue de la plate-forme de tir et de l'extrémité supérieure du tube

D'autres projets de défense du goulet par les torpilles se succèdent jusqu'à la Première Guerre mondiale, sans concrétisation. Ce sont les Allemands qui construisent les deux batteries lance-torpilles du goulet durant la Seconde Guerre mondiale.

Le tube du Mengant est l'une des plus anciennes installations lance-torpilles à partir de la terre. Bien qu'abandonné dès les années 1870, il est aujourd'hui en relativement bon état et peut se voir depuis le sentier côtier.

Il est classé Monument Historique avec l'ensemble des batteries du Mengant depuis janvier 2014.

A noter pour l'anecdote qu'il arrive qu'il soit interprété comme le point d'ancrage de la fameuse chaîne qui barrait le goulet...

Le tube dans sa cale en maçonnerie ; la torpille débouche sous l'eau

Le tube dans sa cale en maçonnerie ; la torpille débouche sous l'eau

Sources :

Patrick Jadé , "Les armes nouvelles au secours de la fortification : les "défenses sous-marines" dans le goulet de Brest, 1868-1915", Cahiers de l’Iroise, n° 202, mai-août 2005, p. 95-104

Service historique de la Défense, Vincennes, archives de la Marine (défenses sous-marines)

Partager cet article

Repost 0