Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Association "1846"

Association "1846"

La fortification du XIXe siècle : connaître et partager

Glossaire

Avertissement : le présent glossaire (non exhaustif) donne la définition des termes de fortification en fonction de leur usage au XIXe siècle.

Bahut (mur à) : mur bas formant parapet pour l'infanterie ; souvent associé à une banquette.

Murs à bahut au fort l'Écluse sur la frontière suisse

Murs à bahut au fort l'Écluse sur la frontière suisse

Banquette : marchepied permettant de faire feu par-dessus un parapet.

Feues les banquettes en terre du réduit de Penfret, archipel de Glenan

Feues les banquettes en terre du réduit de Penfret, archipel de Glenan

Barbette (tir à) : tir par dessus le parapet.

Obusier de 22 cm en batterie barbette

Obusier de 22 cm en batterie barbette

Bastion : ouvrage pentagonal faisant saillie sur une enceinte et généralement flanqué sur toutes ses faces ; il est constitué de deux faces, de deux flancs et d'une gorge.

Bastions de l'enceinte de Grenoble, plan-relief

Bastions de l'enceinte de Grenoble, plan-relief

Bastionnet : petit bastion.

Bastionnet du fort de Villeurbanne à Lyon

Bastionnet du fort de Villeurbanne à Lyon

Batterie : "emplacement préparé pour recevoir des bouches à feu qui doivent faire feu sur les lieux mêmes" (Littré) ; ouvrage de fortification généralement non autonome et prévu pour recevoir des pièces d'artillerie comme armement principal.

Batterie de pièces de côte, pointe du Kador, anse de Morgat

Batterie de pièces de côte, pointe du Kador, anse de Morgat

Bretèche : partie saillante d'un mur et en surplomb, à partir de laquelle il est possible de lancer des projectiles ou de faire feu vers le bas ; appelé aussi "balcon à mâchicoulis".

Bretèche du corps de garde de la batterie de l'Ilette de Kermorvan, au Conquet

Bretèche du corps de garde de la batterie de l'Ilette de Kermorvan, au Conquet

Caponnière : organe de flanquement faisant saillie en fond de fossé depuis l'escarpe et flanquant celui-ci de manière perpendiculaire.

Caponnière du fort de l'Ile-Madame à l'embouchure de la Charente

Caponnière du fort de l'Ile-Madame à l'embouchure de la Charente

Casemate : abri à l'épreuve, actif ou passif.

Casemate Haxo : casemate d'artillerie ouverte sur l'arrière, due au général Haxo.

Casemates de la citadelle de Belfort

Casemates de la citadelle de Belfort

Cavalier : ouvrage construit dans l'intérieur d'un autre et le dominant ; il sert souvent à porter de l'artillerie.

Cavalier dans un bastion de l'enceinte de l'arsenal de Cherbourg, plan-relief

Cavalier dans un bastion de l'enceinte de l'arsenal de Cherbourg, plan-relief

Coffre de contrescarpe : casemate de flanquement du fossé placée sous la contrescarpe ; parfois appelée casemate à feux de revers.

Coffre de flanquement du fossé du fort du Larmont inférieur près de Pontarlier

Coffre de flanquement du fossé du fort du Larmont inférieur près de Pontarlier

Contrescarpe : paroi extérieure du fossé ; elle s'oppose à l'escarpe.

Fossé du fort de Ronce (Mont-Cenis) : la contrescarpe est à gauche, l'escarpe à droite

Fossé du fort de Ronce (Mont-Cenis) : la contrescarpe est à gauche, l'escarpe à droite

Corps de garde : bâtiment permettant de loger le piquet de garde d'une porte ou d'un ouvrage isolé ; il peut être défensif.

Corps de garde d'une des portes de la citadelle de Langres

Corps de garde d'une des portes de la citadelle de Langres

Corps de place : enceinte principale d'une place.

Courtine : portion d'enceinte entre deux bastions ou organes équivalents.

Créneau : ouverture aménagée dans un mur ou un parapet pour le tir d'armes individuelles.

Créneau de pied : variante du mâchicoulis ; utilisé pour flanquer la base des murs au moyen de tirs fichants ou de grenades.

Créneaux de fusillade et créneau de pied de l'enceinte de Fourvière à Lyon

Créneaux de fusillade et créneau de pied de l'enceinte de Fourvière à Lyon

Dame : obstacle massif en forme de tourelle placé sur un mur pour empêcher qu'il ne serve de cheminement.

Dame sur un batardeau à Auxonne

Dame sur un batardeau à Auxonne

Défilement : "opération, tracé ou construction pour parvenir à ce que dans tous les points essentiels de l'intérieur d'un ouvrage de fortification le défenseur se trouve à l'abri des projectiles de l'assaillant ; résultat de cette opération" (Littré).

Embrasure : ouverture aménagée dans un mur ou un parapet pour le tir des pièces d'artillerie .

Embrasures d'artillerie du fort Victor-Emmanuel, barrière de l'Esseillon

Embrasures d'artillerie du fort Victor-Emmanuel, barrière de l'Esseillon

Escarpe : paroi du fossé du côté de l'ouvrage ; elle s'oppose à la contrescarpe.

Face : partie d'un ouvrage exposé à l'ennemi.

Flanc : côté d'un ouvrage.

Flanquement : manière d'interdire à l'ennemi par le feu l'accès à toutes les parties d'un ouvrage ; des ouvrages peuvent se flanquer mutuellement.

Genouillère (mur de) : mur de soutènement interne d'un parapet d'artillerie.

Mur de genouillère du parapet de la batterie de la pointe de Kermorvan, Le Conquet

Mur de genouillère du parapet de la batterie de la pointe de Kermorvan, Le Conquet

Glacis : talus en pente douce et vide d'obstacles aménagé au-delà du fossé d'un ouvrage afin d'y constituer un champ de tir dégagé.

Gorge : partie d'un ouvrage placée du côté le moins exposé ; la porte s'y trouve souvent.

Goulotte à grenade : conduit servant à faire tomber une grenade à travers un mur.

Guérite : organe de surveillance et de flanquement en saillie à l'angle d'un ouvrage.

Guérite de la lunette de Loyasse à Lyon

Guérite de la lunette de Loyasse à Lyon

Haha : petit fossé placé devant une porte ou coupure interrompant une communication.

Haha coupant l'accès à une tourelle d'escalier au fort l'Ecluse

Haha coupant l'accès à une tourelle d'escalier au fort l'Ecluse

Lunette : petit ouvrage pentagonal constitué de deux faces et de deux flancs et généralement ouvert à la gorge ; la lunette est similaire à la demi-lune, à la différence qu'elle ne se trouve pas en avant d'une courtine.

Lunettes des Fédérés à Brest, plan-relief

Lunettes des Fédérés à Brest, plan-relief

Manutention : " Établissement où se fabrique le pain pour la troupe" (Littré).

Parapet : terrassement ou mur protégeant les emplacements de tir.

Parapet d'infanterie en terre à la Bastille de Grenoble

Parapet d'infanterie en terre à la Bastille de Grenoble

Pont-levis : variante de pont mobile permettant de couper un passage en en relevant le tablier ; plusieurs systèmes de contrepoids sont utilisés.

Pont-levis à flèches de la Ville Close de Concarneau

Pont-levis à flèches de la Ville Close de Concarneau

Pont-levis à bascule en dessous du réduit de Landaoudec à Crozon

Pont-levis à bascule en dessous du réduit de Landaoudec à Crozon

Porte : La porte est la partie la plus vulnérable d'un ouvrage, objet d'attentions défensives particulières ; c'est aussi parfois l'endroit où se développe un peu de monumentalité.

Glossaire
Glossaire

Ravelin : synonyme de demi-lune ; nom parfois donné à un retranchement placé sur la contrescarpe pour protéger l'entrée d'un ouvrage.

Ravelin du fort du Mont-Valérien

Ravelin du fort du Mont-Valérien

Redoute : dans la fortification bastionnée classique, ouvrage fermé ne comportant que des angles saillants ; plus généralement, ouvrage fermé de petite taille et ne disposant pas de l'autonomie d'un fort.

Redoute de Kéroriou à Brest, plan-relief

Redoute de Kéroriou à Brest, plan-relief

Réduit : "ouvrage construit dans l'intérieur d'un autre pour en prolonger la défense et permettre même d'en chasser l'ennemi" (Littré).

Réduit de sûreté de la lunette d'Arçon de Montdauphin

Réduit de sûreté de la lunette d'Arçon de Montdauphin

Saillant : angle saillant d'un ouvrage.

Tir fichant (ou plongeant) : tir pratiqué du haut vers le bas.

Traverse : mur ou massif terrassé construit en travers d'un ouvrage ou perpendiculairement à un parapet pour éviter les tirs à revers ou d'enfilade ; des abris casematés peuvent être aménagés sous des traverses.

Traverse avec abri au fort des Barres à Belfort

Traverse avec abri au fort des Barres à Belfort

Sources :

Nicolas Faucherre, Places fortes, bastion du pouvoir, Paris, Rempart, 1989 (1ère éd. 1986)

Guy Le Hallé, Précis de la fortification, Louviers, Ysec éditions, 2002

Pierre Sailhan, La Fortification, histoire et dictionnaire, Paris, Tallandier, 1991

Partager cette page

Repost 0